Roadtrip in Scotland - Trossachs National Park


Retour à la case départ.
Après une dizaine de jours à gambader gaiement dans la campagne écossaise, on revient donc sur nos pas, là où ce roadtrip a commencé : le Loch Lomond et le Trossachs National Park... L'ambiance dans la voiture tourne vraiment à la tristesse... On échange peu de mots, la radio s'occupant pour nous de combler le silence... Dehors, la tempête fait rage au point où on doit s'arrêter un moment sur le bord de route, les essuies-glace n'arrivant plus à suivre... Ça n'arrange pas vraiment l'humeur générale. Je reprends la carte pour essayer de préparer un plan B, nos idées de randonnées tombant à l'eau, de façon assez littérale pour le coup... L'homme en profite pour fermer un peu les yeux et continuer sa nuit... J'aimerai bien pouvoir l'imiter, mais mon cerveau bouillonne trop, à chercher comment occuper cette journée sans la perdre ou à commencer à vraiment traiter tout ce que l'on aura vécu et vu pendant ce voyage. Me concentrer sur la carte : le roadtrip n'est pas encore terminé après tout. Puisque dehors, c'est le déluge, on opte pour l'option "se réfugier à l'intérieur" : sur ma carte, le Mhor 84 semble ne plus être très loin de nous et puisqu'on avait de toute façon prévu de s'y arrêter, autant commencer par là. Avec un peu de chance, la tempête se lèvera pendant ce temps.
Il est à peine midi, les rares clients sur place encore au petit-déjeuner (ou brunch)... C'est encore tôt pour nous, habitués à manger bien plus tard, mais peu importe, on est à l'abri et le décor nous occupe pendant qu'on se réchauffe : plein de vieux objets, allant des tasses en porcelaine aux guitares, en passant par les multitudes de vases et signes... On se sent pratiquement chez soi. Je m'amuse à tout prendre en photo, à m'extasier sous tous ces trésors, sous le regard amusé de la serveuse, qui franchement, doit avoir plus que l'habitude. Les petits plats (mac and cheese pour moi ; hamburger pour lui) sont vraiment délicieux... La buée sur la vitre semble nous protéger des éléments extérieurs, comme si l'on était soudainement dans un cocon. On reste un bon moment, le temps de voir le restaurant se remplir au fur et à mesure : on a beau être en saison basse, en semaine, il y a toujours du monde. Les meringues et autres sucreries nous font de l'oeil mais les estomacs sont déjà bien remplis... Un rapide coup d'oeil dehors (après nettoyage de la fenêtre, forcément) nous indique qu'il ne pleut presque plus. Plus d'hésitation : on se dépêche de reprendre la route. On voit à peine le haut des collines, la pluie ayant laissé place à la brume. On met de côté les randonnées pour le lendemain, en croisant les doigts et à la place, on se décide de se balader autour du Loch Katrine. Un bateau est à quai, permettant de faire le tour du loch, et tout le monde semble s'être réfugié dedans. On préfère continuer à pied... La nature semble vouloir jouer à cache-cache : on voit à peine l'autre rive, pourtant pas très loin de nous... L'ambiance écossaise, si mystérieuse, qui nous avait échappé jusque là, nous apparaît enfin. Seul le bruit des gouttes d'eau qui tombent doucement vient perturber le silence autour de nous. On s'attendrait presque à voir un fantôme au détour d'un virage...
Un peu plus loin, un peu plus tard, sur la route, le ciel se dégage quelque peu. C'est toujours encombré, bien sûr, mais on arrive au moins à discerner le paysage autour de nous. On se trompe de chemin mais tant pis, on continue... On s'apprête à rebrousser chemin lorsque l'on tombe complètement par hasard sur un tout petit loch, au milieu de nul part... Il n'y a plus de vent, plus de pluie, plus trop de brume... Juste un lac, ses montagnes et leurs reflets parfaits dans l'eau. Au loin, on voit quelques vaches, cherchant refuge derrière les arbres... On s'amuse avec des cailloux à faire des ricochets, à troubler l'eau et les reflets... La lumière du jour décline petit à petit : il est temps de ressortir la carte et de rejoindre notre refuge pour la nuit.
On tombe tout de suite sous le charme : une vieille maison écossaise, rénovée, avec une jolie cheminée et un chat qui nous suit un peu partout... Le coin parfait pour réchauffer les esprits. On passe une partie de la soirée à papoter sur le canapé avec Mélanie, notre hôte, avec le crépitement du feu en fond sonore. On parle de voyage, d'art, de photographie, de design... Les enfants finissent par nous rejoindre, avec leur Lego... La journée avait commencé tristement, elle se finit dans la bonne humeur. La fatigue se fait ressentir, les premiers signes du gros rhume aussi (sortir dehors ces derniers jours avec juste mon pull sur le dos n'était probablement pas la meilleure idée que j'ai eu).

Les premières lueurs du matin nous réveille tout doucement... Un coup d'oeil par la fenêtre : il pleut... On retourne sous la couette. Réveillez-nous quand il fera beau de nouveau... C'est finalement l'odeur du petit-déjeuner qui aura raison de nous. Mélanie nous a préparé un bon petit festin, et avec sa bonne humeur communicative, on se sent prêt à affronter les éléments. Quelques conseils de balade plus tard et on reprend la route. Il bruine et la brume est toujours présente mais on est décidé à profiter de notre dernière journée de roadtrip coûte que coûte. On se promène autour de Lochearnhead et de sa vieille église, en empruntant un petit chemin devenu tout boueux... On y croise quelques cascades, des petites passerelles et on finit par arriver tout en haut de la colline, avec une jolie vue sur le loch malgré la brume. On se décide alors à tenter la randonnée qu'on avait prévu la veille... On a à peine commencé que la pluie et le vent décident de reprendre des forces... Évidemment! La montée est franchement pénible, entre le vent de face et les gros fous rires avec les autres randonneurs qu'on croise sur le chemin... Entre fous, on se comprend.
Et c'est sous ce déluge que notre roadtrip prend fin... On reprend la route qui nous ramène à Édimbourg. Il nous reste encore 48h sur place, 48h pour visiter, essayer de s'imprégner une dernière fois de cette ambiance écossaise qui nous aura tant fait rêver et nous aura accompagner pendant ces dix jours sur la route...



Mhor 84 Motel










----
Balquhidder








----
Loch Katrine







----
Autour de Lochearnhead





























----
Conic Hill, Balmaha





// Adresses :
   . Mhor 84 Motel : Balquhidder, Lochearnhead (Réservez bien à l'avance si vous voulez y dormir)
   . Wester Auchraw Croft B&B : Lochearnhead

16 commentaires:

  1. Quand les photos valent milles mots... Je ne me lasse pas de tes articles et de tes belles photos ! Tu utilises un filtre sur ton appareil ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooh merci Adeline :)
      Pas de filtre sur mon appareil, je préfère garder les photos d'origine au naturel et les retoucher en post-production (via Lightroom).

      Supprimer
  2. Toujours aussi beau ce road trip en Ecosse, merci encore de nous emmener avec toi!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore la déco du motel, c'est canon, on s'attendrait presque à voir rentrer un chasseur écossais!
    Déjà que l'Ecosse est un pays de mystères, avec cette brume l'atmosphère y est vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais partir en douce avec quelques mobiliers et décos mais je me suis dit que je ne passerai pas inaperçue (sans compter le retour dans l'avion ^^).

      Supprimer
  4. C'est nul, j'étais un peu triste pour vous à lire ton récit... Pourtant les photos avec la brume sont si jolies ! Mais je comprend la frustration tout de même (compensé par la nourriture dis, t'avais plus de noisettes ? :D)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a toujours des noisettes!
      On s'en est bien sorti à la fin, mais en début de journée, on le sentait mal... La brume, c'était génial en terme d'ambiance. C'était vraiment la pluie (et pas de la bruine) qui était gênante. Enfin dans l'ensemble, on s'en est bien sorti quand même :)

      Supprimer
  5. Les photos sont superbes! ça me donne envie de partir tout de suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Ça m'a donné vraiment envie d'y retourner!

      Supprimer
  6. Je ne vais pas faire dans l'originalité mais les photos sont sublimes ! :o ! Magnifique article !

    RépondreSupprimer
  7. La brume donne un côté féerique aux photos. L'Ecosse fait partie de ma bucket list. J'espère pouvoir m'y rendre bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi :) Je le répète mais c'est vraiment un pays magnifique :)

      Supprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Roadtrip entre filles