Amsterdam en péniche



Qui n'a jamais rêvé de vivre dans une péniche en parcourant les canaux à Amsterdam?! Je crois que c'était l'une de mes toutes premières observations en découvrant la ville il y a bientôt 10 ans maintenant : si je viens ici, je veux vivre dans un boathouse, ses maisons sur l'eau. Dans les faits, ça n'a pas exactement fonctionné, mais ça ne m'empêche pas de continuer de rêver dès que j'en vois une. Il n'y a rien de plus emblématique à Amsterdam que ses canaux... Ici, l'eau est omniprésente (sous toutes ses formes, dit-elle alors qu'il pleut dehors) : la mer pas très lointaine, les digues pour éviter les inondations dans une ville qui est en partie sous le niveau de la mer, les milliers de pilotis en guise de fondation... et les 165 canaux qui dessinent le paysage urbain. Les Néerlandais ont toujours voulu maîtriser cette eau et vivre dessus semblait être une bonne manière... Ça et la pénurie de logements ont permis le développement de ces habitations sur l'eau dans les années 1950...
Si je n'ai pas pu concrétiser ce rêve de vivre sur l'eau, j'ai quand même eu la chance cet hiver de pouvoir passer quelques nuits à bord d'une houseboat, Babeth, et découvrir une toute autre facette d'Amsterdam, depuis l'eau... et je suis retombée amoureuse de cette ville si belle.
À peine montée à bord que je me sens déjà coupée du monde... Je me sens dans un petit cocon tout doux, tout cozy et douillet. L'artère principale est juste au-dessus, à quelques mètres de nous, mais on n'entend rien, juste le clapotis de l'eau et uniquement parce qu'il pleut. Juul, le propriétaire, me fait visiter cette maison qui sera mienne pour quelques jours : ancien pêcheur, il était inconcevable pour lui de ne pas vivre sur l'eau et a du coup construit sa maison, Babeth... La famille s'étant un peu agrandit, il en a construit une autre, un peu plus loin, un peu plus grande mais celle-ci est déjà super chouette. Je suis sur mon petit nuage et très vite, je découvre mon nouveau coin favori : près des baies vitrées, à regarder la vie sur l'eau... Choquant, je sais. Le jour commence à tomber, la grisaille ambiante n'aidant pas. Je me prépare rapidement un thé et je m'installe contre la fenêtre, au chaud, avec un plaid sur les épaules, et à l'abri du vent et de la pluie toute fine qui continue de tomber... Mon bouquin est à côté de moi mais mon regard a tendance à vagabonder de l'autre côté de la vitre... Je m'imagine bien en été, posée sur le rebord de la baie, les pieds fleurant l'eau du canal... Ou en hiver, quand il fait bien froid et que les canaux sont gelés et que l'on peut patiner dessus... La neige qui est tombée ces derniers jours a déjà disparu.
On a beau être l'eau, on ne le réalise pas forcément... Seul le jardin flottant sur le côté vient nous le rappeler de temps en temps, bougeant au gré du vent... Dans la maison, nous, on ne sent rien. Le bois craque... J'adore ces petits bruits typiques des maisons. Il fait nuit, il est temps de préparer à manger quand d'un coup, un bruit m'interpelle... Mes nouveaux voisins ont décidé de venir me rendre visite : un couple de cygnes tapotent avec le bec contre la vitre, me souhaitant la bienvenue (et réclamant leurs morceaux de pain), avant d'aller tenter la même chose en face... Un peu plus tard, ce sera le tour des canards et autres poules d'eau, trop bas pour pouvoir les voir mais n'ayant aucun problème à se faire entendre. Ça ne dure que quelques minutes mais le manège est amusant.
Les lumières éteintes, je peux apercevoir l'eau du canal se refléter sur le plafond, les ombres dansant avec le vent... c'est encore plus efficace que compter les moutons pour s'endormir...

Le jour se lève, les premiers rayons de soleil apparaissent... J'en profite vite, les nuages derrière n'étant pas très loin. Ma première nuit à bord s'est passé à merveille. Je me sens tellement bien dans ma nouvelle maison... Les locaux diraient que c'est gezellig... Un mélange de bien-être, de confort, un sentiment de Home Sweet Home des Anglo-saxons... Un concept intraduisible mais qui colle parfaitement à Amsterdam. Vivre sur l'eau ici est un mode de vie bien particulier : on dort dans les canaux, on mange, on prend l'apéro sur des barques, on y fait la fête... on s'y baigne parfois, pour les plus téméraires (je ne tenterais pas)... Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, on y vit très bien, avec le même confort que sur la terre ferme, la tranquillité en plus... On est dans un vrai écrin et on vit à notre propre rythme. C'est reposant et parfait pour une coupure. Les canaux sont ces lieux pleins de vie, l'essence même de la ville... Combien de fois ai-je pu flâner autour, à vélo ou à pied... En journée ou le soir, quand les lumières à l'intérieur des maisons (sur terre ferme) nous donnent un aperçu de la vie amstellodamoise.

Je rentre après ma petite balade, retourne dans mon coin préféré, ma tasse à la main... Je regarde les bateaux passer, les dizaines de mouettes dans leur sillage, attirées par l'odeur de poissons. L'invasion est aussi soudaine que temporaire. Ces trois jours passent à une vitesse folle, rythmés par ces petites habitudes qui se forment rapidement. Trois jours de rêve pour redécouvrir Amsterdam... Trois jours pour ne plus avoir envie de quitter ma nouvelle maison.
C'est presque le gros défaut de vivre sur l'eau : on ne veut plus retourner sur la terre ferme.



~
Les premiers aperçus - Home away from home...
 














~
Petits plaisirs du soir & rencontre avec les voisins...

















~
Les lumières dorées de l'aurore....







~
Amsterdam, depuis les canaux...






























~












Si vous passez par Amsterdam, je vous conseille fortement de tenter cette expérience : Juul a créé une plateforme, Book a Houseboat, qui recense les péniches et maisons sur l'eau qui peuvent être louées dans la ville (et ailleurs dans le monde d'ailleurs), un peu sur le principe d'AirBnb. Ça rend la recherche un peu plus pratique... et il y en a pour tous les goûts (et prix). 


~
Merci à North Collective & Book a Houseboat pour ce partenariat et cette découverte - Les propos, avis et photographies restent bien évidemment personnels.

15 commentaires:

  1. Un bel article avec de jolies photos ! J'ai été à Amsterdam plusieurs fois, mais je n'ai jamais pris la péniche. Tu m'as donné envie d'essayer la prochaine fois que je m'y rendrai ! En attendant, je vais bientôt découvrir Rotterdam :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marine.
      Pendant des années, je ne savais même pas qu'on pouvait les louer, donc tu vois... ;) Ça faisait tellement partie du décor que je ne me posais pas vraiment la question.
      Super pour Rotterdam, faut aussi que j'y aille un jour.

      Supprimer
  2. Merci pour ce superbe article, on s'y croirait. cela me rappelle de très bons souvenirs, même si je n'ai pas non plus testé de vivre sur l'eau. La prochaine fois ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi :) Et oui, pourquoi pas la prochaine fois?! (ça te donne une excuse pour revenir comme ça!).

      Supprimer
  3. Rho ce doit être tellement chouette de redécouvrir en quelque sorte une ville que tu connais si bien depuis les quais maintenant. On se loueras une péniche et on fera toute l'Europe un jour, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, je n'ai pas oublié notre rêve ;) Mais du coup, j'ai trop pensé à toi quand j'étais dessus justement.
      Ces trois jours ont été une vraie bouffée d'air, l'impression d'être en voyage tout en restant chez soi :)

      Supprimer
  4. L'intérieur de cette péniche laisse rêveur ! Nous avons arpenté l'Europe en long, en large et en travers pendant plusieurs mois avec Baloo, notre vieux camping-car mais je n'ai pas encore eu l'occasion de découvrir cette ville avec ma jolie famille. Bientôt j'espère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi :) (je crois que tu peux même venir avec Baloo, de mémoire le camping est bien desservie pour rejoindre le centre).

      Supprimer
  5. Après avoir vécu 2 mois sur une péniche hôtel et après avoir lu ton article, c'est sûr la prochaine fois que je vais à Amsterdam je prends une nuit sur une péniche aussi. Elle était tout mignonne la tienne et avec une décoration plutôt moderne en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh ça devait être chouette les deux mois sur la péniche hôtel!
      La péniche où j'étais est en fait l'ancienne maison de Juul, un des créateurs de Book a houseboat : il y a habité pendant presque 10 ans et modelé à ses goûts. Ils en ont une autre maintenant, comme la famille s'est agrandie, mais ça se ressent du coup : c'est moderne, mignon et avec tout ce dont on a besoin.

      Supprimer
  6. J'adorerai visiter la ville ! Dormir dans une péniche serait un plus, je retiens l'idée :D Et puis rien à voir mais j'adoooore le lit ahah, il est terriblement beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais je te rassure, j'étais en adoration devant le lit (en plus il est super confortable). Et super pratique pour ranger les sacs...

      Supprimer
  7. Comme c'est beau :) Comme nous tous je crois, j'ai déjà eu l'idée de ce petit rêve de dormir dans une peniche à Amsterdam. Ces moments que tu décris ne donnent que plus envie, j'ai envie d'y aller sous la pluie moi aussi :) Et en hiver ça c'est sûr !

    RépondreSupprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

... Sur le blog ...
Roadtrip dans les Balkans
Roadtrip aux US : entre déserts et canyons

-

... Voyage Voyage ...
Juillet - Soleil de minuit