Roadtrip en Laponie : autour de Lannavaara


Au revoir Finlande... Bonjour Suède! 
Le passage de la frontière se fait sans fanfare, avec juste un panneau bien enneigé pour nous prévenir qu'on se trouve dans un autre pays... C'est la fin de journée (enfin point de vue lumière), mais tout est calme... Toujours... Pendant un long moment, nous serons même les seuls sur cette route... Enfin, pas tout à fait : des rennes viennent de temps en temps nous tenir compagnie en venant se joindre à nous sur le bord... ou en traversant à la dernière minute...
Le chemin vers Lannavaara, à la lumière déclinante, est presque féérique... des maisons en bois, des arbres complètements enneigés ou glacés, une route à peine déneigée... Le ciel est saturé par la couche de nuage mais la lumière varie entre le bleu, le gris et le blanc et quoiqu'il arrive, impossible de gacher le spectacle... À l'approche des habitations, des enfants nous feront signe depuis le tas de neige où ils jouent avec leur chien, nous acceuillant avec un grand sourire dans le minuscule village minier de Lannavaara... En voyant le panneau à l'entrée du village, on souffle un peu : on commençait à se demander si on était sur le bon chemin... Le village est perdu au milieu de nul part et bien caché par la petite forêt...










Notre appartement pour la nuit est un vrai petit cocon, avec une jolie ambiance bleutée, qui, pour le coup, correspond à merveille avec le thème hivernal dehors. Et avec le vent glacial qui souffle dehors, se retrouver au chaud fait un bien fou. L'atmosphère de bout du monde se fait encore plus ressentir de nuit, lorsqu'on sort pour aller faire quelques petites courses dans l'unique magasin du village... et l'unique maison encore éclairée. L'épaisse couche de nuages nous fait comprendre très vite que ce ne sera pas ce soir que l'on verra des aurores... Et histoire de bien enfoncer le clou, quelques flocons se mettent à virevolter. Message reçu.






Plus de flocons au petit matin, mais les nuages sont encore bien présents... Le vent est tombé pour le moment alors on en profite pour sortir, simplement vêtu d'un pull (et de quelques couches en dessous, évidemment) et faire un petit tour autour de notre appartement, voir l'Église... et s'enfoncer dans la neige... toujours. La lumière est magnifique, toute blanche. On reste là un petit peu, à regarder autour de nous, dans un silence complet... Et puis on reprend la route, en dirction de la ville cette fois, Kiruna. On recroise des rennes, même s'ils se font plus rares... Comme on est à nouveau seul au monde, on en profite à chaque fois pour s'arrêter et les regarder courir tant bien que mal dans l'épaisse couche de neige : un vrai petit spectacle.
Le chemin est lui, magnifique... et si différent de ce qu'on a pu voir en Norvège ou en Finlande... Plus on avance et plus on se croirait dans une carte postale typique de décors hivernaux, de pays des merveilles enneigées... 
















Le soleil tente de percer mais sans grand succès... Et puis on arrive à Kiruna, où nous somme acceuillis par des immenses travaux qui nous font dévier de la route principale... L'exploitation de la mine entraîne un effondrement de la ville, obligeant les autorités à la déplacer à quelques kilomètres... Rien qu'en voyant les chantiers, on devine l'ampleur de la tâche... On devine aussi au loin les fameuses mines... Une petite dance de la joie s'impose lorsqu'on finit par arriver au centre, sans s'être perdu dans le dédale des petites rues... On est acceuilli directement par une bourrasque de vent plus que glacial... Un petit coup d'oeil au thermomètre et le -13 nous met déjà en condition (sans compter le fameux vent donc)... On a compris : c'est parti pour l'enfilage de toutes les couches. Et ce, pour la première fois depuis notre arrivée en Laponie. Autre constat : ça glisse. C'est donc en mode bibendum qui tente de tenir debout que nous partons à la découverte de la ville, avec un premier arrêt à l'hôtel de ville pour se réchauffer... à 200m de là où on s'est garé. Tout va bien. Si l'hôtel de ville ne paye pas de mine de l'extérieur, la porte d'entrée, elle, attire tout de suite l'attention : elle est absolument massive, avec des poignées de porte qui rappellent le design des tambours sames. À l'intérieur, c'est assez lumineux et quelques expositions sont visibles... Une sur l'histoire de la ville (tout en suèdois, mais avec de très belles photos historiques), et une autre, faite par les élèves de l'école primaire, sur le thème de la paix dans le monde et de l'accueil des réfugiés syriens. On ressort braver les éléments en direction de l'église, toute rouge... On monte la petite côte tout en essayant de maintenir son équilibre, c'est assez rigolo et la vue vaut largement la peine... L'église reprend la forme d'une hutte lapone pour son côté extérieur, avec un campanile à quelques pas... Malheureusement alors qu'on s'apprête à rentrer à l'intérieur, on réalise qu'une cérémonie est en cours... Nous rebroussons donc chemin tout doucement et on redescend vers le centre, toujours sans tomber...














Kiruna semble être chaleureuse, malgré le froid et le vent absolument glacial... Le soleil refait surface et il est temps de reprendre la route... Direction : le parc d'Abisko.







13 commentaires:

  1. Ces paysages, cette architecture tout à fait particulière... j'aime !

    RépondreSupprimer
  2. C'est incroyable à quel point tout devient magique quand il y a de la neige... L'atmosphère en est complètement transformée ! Tes photos sont superbes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord sur la magie de la neige :) Je me demande d'ailleurs à quoi ça ressemble sans la neige parce que ça doit être tellement différent! (l'excuse pour y retourner).

      Supprimer
  3. Ce clocher rouge dans la neige, irréel ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus on avait un petita halo de soleil derrière, c'était génial!

      Supprimer
  4. C'est beau ! Je crois que dès que je pourrais y retourner, je prendrais la route pour les pays du grand Nord en hiver, c'est une ambiance tellement magique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux aussi y retourner, en été, en hiver... peu importe, ça doit être toujours beau là-bas ♡

      Supprimer
  5. Incroyables ces paysages... Votre logement avait l'air top, bien douillet pour vous réchauffer par ce temps plus qu'hivernal. Et les rennes <3

    Xx
    Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la seule fois où on aura croisé des rennes, alors faut en profiter ;)

      Supprimer
  6. han leeees rennnnnnneees <3!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que je pouvais compter sur toi pour me comprendre ;) C'était un peu ma réaction dans la voiture : "Han deeees rennnnnnnnnes! Arrête-toi"!

      Supprimer
    2. Et pas que pour les rennes.... :-)

      Supprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Voyage avec la Boucle Voyageuse à Cuba

Août - Voyage entre copines
Octobre - Roadtrip du côté des Balkans...