Lost in... somewhere in the calanques


Port Miou... Port Pin... En-Vau... Trois calanques, trois décors si différents les uns des autres : un port, une plage de sable blanc, une plage de galets... Mais à chaque fois, une image de carte postale... Attention, pas ces cartes postales lisses, qui sont tellement parfaites qu'on se demande si les décors sont rééls... Non, plutôt comme ces cartes postales qui invitent au voyage, donnent envie de découvrir le lieu en question, où on pourrait presque sentir les odeurs et entendre les sons propres à l'endroit pris en photo...
Et c'est pratiquement impossible de ne pas rêver quand on découvre ces "balcons de la Méditerranée"... Que ce soit ces camaïeux de bleu, ces falaises si blanches, ces odeurs de pins ou encore les frottements des cigales qui résonnent un peu partout, tout invite au rêve.

Mais comme tout ce qui se mérite, il faut suer pour profiter de ces paysages si magiques... Une calanque, ça s'apprivoise. Alors au départ, c'est simple : Port Miou est facile d'accès et en quelques minutes, on est déjà en train de longer le port, à l'ombre des pins... et quand on continue encore un peu, on arrive sur Port Pin et sa plage de sable blanc qui transporterait presque un autre continent... L'été est officiellement fini et ça se ressent tout de suite : il y a très peu de monde... Et c'est parfait pour nous! On peut se laisser bercer par le clapotis des vagues, à l'ombre sur un rocher ou au soleil sur le sable... Et puis quand on reprend pour aller sur En-Vau, ça se complique un peu... Pas que la montée soit dure ou que le chemin soit impratiquable... Non, non, rien de tout ça... Juste la semelle de mes Converse qui décide d'abandonner en cours de route... Et marcher sur des cailloux pratiquement pieds-nus, c'est pas super... Mais pas impossible, surtout quand la vue promet d'être grandiose... Et elle l'est : la vue sur la calanque d'En-Vau et ces massifs de pins vaut largement toutes les douleurs que mon pied droit est en train de s'infliger... On profite du vent qui fouette légèrement le visage et sent bon l'iode de la mer si proche... Et c'est le moment tant redouté, le moment où il faut être réaliste : la descente vers En-Vau se fera sans moi... Le chemin est bien escarpé et vu l'état de mes chaussures qui se désintègrent de plus en plus, ça devient un peu trop dangereux... Un petit (nouvel) arrêt à Port Pin pour mettre les pieds dans la mer (si on était dans un dessin animé, il y aurait de la fumée qui apparaitrait au contact de l'eau) et un petit coup d'oeil à la carte nous permet de passer au plan B : si on ne peut pas passer le chemin de randonnée, on utilisera l'autre voie d'accès, celle qui passe près de la caserne militaire et surtout, celle qui est assez facile d'accès... 
































Une petite heure de marche plus tard et après le dernier virage, la calanque d'En-Vau est devant nous... La plus jolie des trois... La plus sauvage aussi... Et celle où on peut encore plus apprécier le nuancier de bleu que la mer peut nous offrir. C'est juste magique et paisible et impossible de résister à l'envie de grimper un peu les rochers pour profiter encore plus de ces couleurs si vives... Et on resterait bien là, allongé tranquillement, au milieu de nul part... Jusqu'au moment où le ciel se couvre évidemment... Il est l'heure de rentrer et de jeter un dernier coup d'oeil avant de repasser le premier virage...














Calanques, mode d'emploi :
 . Bien se renseigner avant sur l'état du chemin (certains chemins sont fermés pendant l'été à cause des risques de feu de forêt)
 . De bonnes chaussures aux pieds, tu auras!! Crois-moi, ça te fera gagner du temps et ta plante voutaire te sera infiniment reconnaissante...
 . Bouteilles d'eau, chapeau et crème solaire seront vite tes meilleurs amis... ne les oublie pas!
 . Si la nature a beaucoup à t'offrir, elle n'accepte pas pour autant les offrandes : ne jette donc rien par terre.
 . Prends bien ton maillot de bain, ça serait bête de passer à côté!
 . Pense à partir tôt le matin, avant qu'il ne fasse trop chaud (surtout l'été - ça tape sec, donc autant éviter les heures les plus chaudes)
 . Accès :
     - Port Miou : arrivée à Cassis, puis suivre la route indiquant "Les Calanques" jusqu'au parking.
       Environ 5 minutes de marche depuis le parking
     - Port Pin : depuis Port Miou, longer le port de plaisance et la falaise (le chemin est bien banalisé)
       Environ 25 min
     - En-Vau :
         // depuis Port Miou : environ 1h15 (chemin très escarpé)
        // depuis La Gardiole (hors été) : prendre la départementale 559, jusqu'au niveau de la caserne militaire, puis suivre le chemin du feu - environ 1h

25 commentaires:

  1. Tout à fait charmant! Mythiques calanques. Très jolies photos. J'ai toujours hésité à aller dans les calanques de peur d'être déçue à cause du monde, tout semble donc être une question de saison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      On y était mi-septembre et c'était vraiment calme. Il y avait d'autres personnes bien sûr, mais tu pouvais largement profiter de la plage sans être les uns sur les autres. Par contre, en été en effet, ça doit vite être plein... surtout Port Pin parce qu'elle est très facile d'accès (en comparaison d'En Vau). Mais si tu peux y aller hors-saison, n'hésite pas, c'est vraiment superbe.

      Supprimer
  2. Wouaouuuuu c'est vraiment magnifique, et tes photos le rende bien ! Cela donne envie de partir en vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) J'envie un peu ceux qui vivent dans le coin!!

      Supprimer
  3. C'est très beau et avec ton récit, on s'y croirait :) Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) C'est dur de rendre justice à ces paysages...

      Supprimer
  4. C'est marrant, j'ai fait cette rando cet été avec une amie, et bêtement, je n'ai pas prit de baskets... Alors j'ai tout fait en tongs !
    C'était mémorable !
    En tout cas, c'est toujours aussi beau !
    http://voyagefeminin.fr/2014/09/calanques-de-cassis/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tu m'étonnes! J'avais envie de le tenter mais vu que mon talon était directement au contact des pierres, en voyant les pentes, je le sentais moyen (surtout avec ma spécialté pour les glissades)... et comme on avait vu que l'autre chemin était possible, j'ai préféré passer au plan B... un peu plus long, mais on avait le temps :)
      Du coup, respect pour avoir survécu à la descente en tongs! Je vais aller lire ton article ;)

      Supprimer
  5. Et sans personne en plus.. un aperçu du paradis !
    (dommage pour les chaussures par contre.. )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'avait quelques personnes... mais j'avoue qu'on a été chanceux de ce côté-là.. en même temps, en pleine semaine et en septembre, ça limite un peu plus les possibilités ;)
      (Pour les chaussures, je savais qu'elles étaient en fin de vie... juste embêtant que ça arrive en plein pendant la randonnée, mais ça aurait pu être pire).

      Supprimer
  6. Ca me donne envie de soleil et de Sud tout ca !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui!! J'y retournerai bien là (même s'il doit faire plus frais)

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Dit celle qui me donne envie avec ses photos d'Islande et d'Egypte ;)

      Supprimer
  8. Ces calanques sont vraiment sublimes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est encore plus joli en vrai, avec les variations de couleurs :)

      Supprimer
  9. Hahaha j'ai bien ri pendant l'épisode de la semelle qui se fait la malle :) Au moins on saura que pour aller dans les Calanques faut oublier les Converse! Je rêve de faire une randonnée dans les Calanques et tes photos me donnent envie d'y aller cette année. Pourquoi pas prendre un train vers Marseille et louer de voiture sur place pour voir ça de plus prés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est possible de le faire en Converse, encore faut-il qu'elles soient en bon état avant le départ. Avec des chaussures ayant déjà un pied dans la tombe, c'est effectivement pas recommandé.

      Supprimer
    2. Han comment il balance!!
      Sabrina : C'est tout à fait gérable en Converse (faut ptet faire attention sur les descentes, ça peut être glissant)... mais voilà, vérifie juste que tu as une semelle potable avant de partir ;) Les miennes étaient clairement en fin de vie et j'avais pas fait attention... alors tant que tu marches en ville, pas grave... autant quand tu crapahutes un peu partout sur les rochers, tu passes d'un petit trou à un énorme trou ;) Mais au moins, ça fait un souvenir rigolo (enfin sous le coup, le pied rigolait pas trop).
      Ca fait une super balade et si tu peux y aller hors saison, tu ne regretteras pas!

      Supprimer
  10. Allez go, on y retournes et tu m'y emmènes ! Non ? :D

    RépondreSupprimer
  11. Tes photos sont superbes, tu utilises quel appareil et objectif ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Pour ces photos, j'ai utilisé le Canon EOS 650D avec un objectif Canon 18-56mm.

      Supprimer
  12. Ca fait des années que j'entends parler des calanques de Marseille et que j'ai très envie d'aller les découvrir par moi même. Je repousse à chaque fois mais l'envie se refait sentir en voyant tes belles photos. Ces couleurs, c'est incroyable ! J'espère concrétiser cette envie cette année. Merci pour l'escapade :)

    RépondreSupprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Voyage avec la Boucle Voyageuse sur une île...
Août - Voyage entre copines
Automne - Roadtrip dans les Alpes