Roadtrip dans les Balkans : Krka & ses cascades



Après une semaine à vadrouiller au Monténégro et Bosnie, nous voici arrivés en Croatie... et le coeur de ce roadtrip. Le parc national de Krka, avec celui de Plitvice, ont été à l'origine la raison-même pour laquelle je voulais découvrir cette région... Deux parcs avec une multitude de cascades, forcément, ça ne pouvait que m'attirer. Autant dire que j'avais très hâte de faire ces deux étapes. Et pourtant... presque paradoxalement, ce fut le jour où je n'ai pas pu du tout me réveiller avant l'aube. Les derniers jours ont pas mal déchargé les batteries et clairement, ça s'est ressenti. La bonne nouvelle, c'est qu'on avait quasiment pas de route (juste le trajet Sibenik - Krka)... juste une journée pour profiter du parc... Ou plutôt une après-midi...
Après notre réveil un peu tardif, on décide de se prélasser un peu - après tout, on est en vacances aussi - sur notre toit-terrasse et prendre notre brunch tranquillement, au soleil, avec vue sur les toits de Sibenik... Il est passé midi lorsqu'on arrive au parc... Si au départ, on avait un peu peur de la foule, ça reste très vite abordable... Du moins, dès qu'on a réussi à semer l'immense groupe de touristes allemands qui bloquait sans cesse le chemin. Ça n'empêche le gros frisson en pensant à la foule qu'il doit y avoir en été, où d'après notre hôte, le parc accueille jusque 20 000 personnes... Ça doit être absolument horrible. Mais heureusement pour nous, on est loin de ces chiffres et très vite, on s'amuse à suivre les petits chemins, ceux qui mènent à des points de vues un peu moins "connus" et qui sortent du chemin principal... On s'arrête souvent, à écouter le bruit des cascades, parfois toutes petites, parfois assez puissantes, surtout pour l'automne où il y a souvent moins d'eau... Les couleurs sont encore assez vertes, on n'est pas assez en altitude pour que les arbres soient vraiment décolorés... L'eau nous intrigue aussi, par sa couleur turquoise qui parfois ne semble presque pas naturelle... Et puis on arrive à Skradinski buk, la cascade principale et la plus connue du parc... La plus jolie aussi. On se pose sur les rochers face à elle... pendant la période estivale on peut s'y baigner, et même si c'est tentant, on se contentera de manger une glace pour se rafraîchir un peu... Les racines des arbres ressortent sur le bord, me rappelant les mangroves à Cuba... On se balade sur le pont pour voir la cascade de plus près... Finalement, être arrivé un peu plus tard a son avantage, contrairement à ce que j'aurais pu penser : on est pratiquement tout seul maintenant, tout le monde étant sur les bateaux pour les excursions dans le parc. Et c'est un vrai bonheur de pouvoir profiter de ce coin sans avoir à se pousser ou attendre son tour...

























J'aimerais rester pour voir les lumières du soir, mais il nous reste un peu de temps avant que ça ne soit le cas... On étudie quelque peu la carte et on élimine tout de suite les excursions en bateau : entre les horaires pas pratiques, les prix exorbitants et les foules, hors de question de poser les pieds dessus. Et c'est le gros avantage d'être en voiture : la possibilité de pouvoir aller ailleurs dans le parc, sans avoir à se soucier des horaires et autres. Sur le chemin, on rencontre une Française, qui elle aussi cherche à voir un autre coin du parc : on décide d'aller voir ensemble la partie la plus centrale, Roski Slap, un ensemble de mini-cascades qui se suivent les unes à la suite des autres... Ce n'est pas très loin donc ça devrait être parfait pour revenir à temps. On profite du moment sur la route pour faire connaissance et petit moment amusant quand on réalise qu'on vient pratiquement du même endroit...
À peine arrivés que l'on voit un panneau pour visiter une grotte : forcément, ça nous tente, surtout qu'elle se trouve en hauteur, ce qui veut dire qu'on aura vue sur les cascades... Sauf que pour y aller, on ne grimpe pas... Il faut juste monter 500 marches... Je hais les escaliers... Mais l'envie de voir la vue (et la grotte) est plus forte. L'homme décide de rester en bas et faire le tour, pendant qu'on monte. Il commence à faire sérieusement chaud et ça n'aide pas de devoir faire tout ça au soleil. On a hâte d'être dans la grotte et pouvoir se rafraîchir quelque peu. Si les escaliers sont un peu pénibles, ils sont en revanche bien espacés de façon à ce qu'on peut facilement s'arrêter pour profiter justement du paysage autour de nous régulièrement. Et c'est tant mieux parce que l'enchaînement de cascades est plus joli vue depuis la falaise... La lumière rasante du soleil ne facilite pas la chose, mais on profite quand même de la beauté des lieux... et d'être absolument toute seules dans le coin. On finit par arriver tout en haut, plus rapidement que prévu... la grotte est assez petite, tant en taille qu'en plafond (une grosse pensée pour l'homme qui a bien fait de rester en bas en fait)... et pas du tout rafraîchissante! À l'intérieur, des fouilles archéologiques montrent une présence humaine assez régulière et ce, depuis 5000 ans av. JC... Elle fut pendant un temps utilisée par des paysans et éleveurs et quand on voit la localisation géographique, ça reste assez impressionnant. On finit pas redescendre et faire le tour des mini-cascades... mais comme on pensait, vu d'en bas, c'est tout de suite moins impressionnant. Avant de reprendre la route, on fait un petit détour sur la rive et la jolie vue sur les montagnes...











Le soleil commence à descendre rapidement, il est temps de retourner vers Skradinski buk... Ou pas. La route est fermée, suite à l'organisation d'une course de voiture... On est obligé de faire un détour, qui du coup, va faire trop juste pour retourner dans le parc, l'entrée étant trop loin pour qu'on puisse arriver jusque la cascade principale... Le temps d'un regret... Jusqu'à ce qu'on tombe sur un panneau publicitaire pour un vignoble nommé Bibich et qui nous fera bien rire sur tout le trajet jusque Sibenik... Ces fous rires qui sont presque plus dus à un cumul de fatigue et de nerfs mais peu importe. On dépose notre amie qui continuera son aventure vers Split... On décide de passer au plan B : aller sur la côte et voir le coucher de soleil sur la mer... On a largement le temps... Ou pas. Entre la déviation et le bus devant nous qui avance au pas (et qu'on ne peut pas doubler, évidemment), on aura juste le temps de voir le soleil passer la ligne d'horizon depuis la voiture. Il y a des jours où clairement, ça ne veut pas. On se pose quand même sur les rochers, juste pour quelques minutes, quand d'un coup, le ciel s'embrase, nous berçant dans une lumière rose toute douce, éthérée, comme un baume pour le coeur... C'est aussi magique qu'éphémère... En l'espace de quelques minutes, c'est fini, la nuit tombant très rapidement maintenant, mais c'est assez pour finir la journée sur une bonne note...









12 commentaires:

  1. Comme une envie d'y retourner...

    RépondreSupprimer
  2. Who ! Tes photos sont vraiment magnifiques !

    RépondreSupprimer
  3. Superbe article! Tes photos sont sublimes et elles donnent envie de découvrir ces endroits :)
    Douce journée
    Laurie
    http://onlylaurie.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Laurie, c'est tout gentil :)
      Douce journée à toi aussi!

      Supprimer
  4. Tu te rappelles notre "course" pour avoir le coucher de soleil à Etretat :D Voilà, la fin de ton récit m'a fait resurgir ce moment.
    Et sinon, la Croatie hors saison, c'est vraiment la vie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha est-ce que t'insinues que j'ai une tendance à viser un peu juste? ^^ Mais oui, je repensais trop à ce moment quand on y était ;)

      Supprimer
  5. Nan mais ces lumières... quelles sont douces et belles ! Superbes photos ! Et puis, ça donne envie d'aller voir de plus près ces jolies cascades !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Violaine! C'était un peu le paradis... imagine ces lumières et ces cascades ensemble et ça aurait été le rêve :) Mais même séparés, c'était magique.

      Supprimer
  6. Magnifique ! Les Balkans doivent être tellement beaux en cette saison, avec ces jolies teintes pastel. C'est une région du monde que j'adore, et que j'aime encore plus à travers ton objectif :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup Aurélia, c'est tout gentil <3
      J'adore l'automne, j'aurais aimé que ce soit un poil plus orangé mais honnêtement, c'était déjà parfait. Et en effet, c'est une région très belle, avec tellement de jolis coins à découvrir.

      Supprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

... Sur le blog ...
Roadtrip dans les Balkans
Roadtrip aux US : entre déserts et canyons

-

... Voyage Voyage ...
Juillet - Soleil de minuit