Aventure Cubaine : la vallée de Viñales



Les jours passent et on arrive tout doucement sur la fin... Une chose qui ne change pas : le réveil tout doux au son de notre amie la grenouille, toujours introuvable, toujours superbement planquée mais bien présente. Pour une fois, il ne fait pas trop chaud, un petit brin d'air nous accompagne sur la terrasse pour notre petit déjeuner bien fruité. Au vu du programme, c'est parfait : faire une randonnée à Viñales en pleine canicule, c'est pas forcément le top. Il est encore relativement tôt quand on quitte notre casa pour s'enfoncer plus dans la vallée. Ces paysages un peu surréalistes sont magnifiques et avec Julie, on a hâte de se dégourdir les jambes, de voir de plus près ce qui fait la beauté de cette région : les mogotes, ces collines arrondies en forme de dôme.
On arrive dans la vallée de Saint Vincent que l'on va vite traverser pour rejoindre celle du Rossignol et enfin celle d'Ancon. On profite un peu du paysage du pied des mogotes pour faire connaissance de notre guide, fils d'un des fermiers du coin qui va nous accompagner pour aller sur leurs terres et champs. Avec un dénivelé de 400m, la rando reste assez simple...  Vous vous souvenez quand je disais qu'il ne faisait pas trop chaud, qu'on était bien, etc? Vous pouvez oublier : on a presque l'impression d'être dans une serre. On a à peine commencé qu'on est déjà trempée. C'est au final la vraie difficulté : la chaleur étouffante a tendance à vite nous achever et il faudra faire quelques pauses pour se rafraîchir et se réhydrater régulièrement. Mais malgré ce petit désagrément, on est reste avant tout émerveillée par notre environnement autour de nous. Des arbres, fleurs et fruits tropicaux partout, une vue sur les vallées à nous couper le souffle (littéralement)... C'est superbe et ça vaut largement tous les efforts. Notre guide nous explique que lui et son père font le chemin tous les jours pour accéder à leurs champs de maïs et manioc et faire leur récolte. On finit par descendre de notre mogote et arriver dans la nouvelle vallée, avant de traverser une grotte à la lumière de nos portables et mini-torches... Il fait tout frais et si ce n'était pour la présence de nos amis les moustiques, on y serait bien resté un peu plus longtemps. On ressort quelques minutes plus tard dans la dernière vallée, Ancon, et au loin on peut repérer la maison de notre guide. Un dernier regard derrière nous, profiter de ce paysage grandiose avant d'aller chez lui : son père nous y attend avec d'énormes noix de coco pour nous désaltérer. Assises dans nos chaises à bascule, à siroter de l'eau de coco dans une noix de la taille de notre tête, sur nos genoux, avec une petite brise... le bonheur!
Après cette pause toute douce, c'est le moment de dire au revoir à nos guides et de reprendre la voiture, direction la ville... Je ne sais pas trop pourquoi, mais une sorte d'excitation électrique se ressent dans la voiture... Peut-être est-ce parce que Chino a mis la musique à fond, peut-être est-ce parce qu'on sent que c'est bientôt la fin du séjour et qu'on veut en profiter ou peut-être qu'il nous reste un trop plein d'énergie après ce matin... Peu importe, on rigole, on a les yeux rivés sur le paysage, la tête dans le vent, on s'arrête plusieurs fois pour photographier le paysage.
L'après-midi tourne orageux très rapidement : il fait lourd et humide et on ne peut s'empêcher d'être soulagée d'avoir fait notre rando ce matin quand il faisait encore "frais". On se balade sur les hauteurs de Vinales, chez Wilfrédo pour visiter son organoponico, un système de culture écologique qui permet d'approvisionner son restaurant et quelques cantines dans la région. La vue depuis la terrasse est magnifique et on erre tranquillement dans le jardin, reconnaissant certaines plantations, découvrant de nouvelles variétés... On finit par s'installer sur le balcon, notre cocktail Anti-stress bien frais (et excellent) à la main... L'orage se rapproche, un peu comme la veille. On retourne en ville, faire le marché avant d'aller faire les bars et profiter des concerts... C'est notre dernier soir, alors on essaye de le faire durer le plus longtemps possible... Heureusement, la musique bien rythmée et nos mojitos chassent très vite le petit coup de blues et de nostalgie qui commençait à s'installer... Il nous reste encore une journée après tout.

























































eportage réalisé en partenariat avec Nomade Aventure - Les propos, avis et photographies restent bien évidemment personnels.

8 commentaires:

  1. Absolument magnifique! Bravo et merci pour ce voyage!

    RépondreSupprimer
  2. Une autre facette de cette île, superbe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que peu importe où tu vas sur l'île, ça restera superbe!

      Supprimer
  3. C'est tellement beau cette nature luxuriante... Tes photos sont encore une fois magnifiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Et en effet, c'était assez inspirant toute cette nature!

      Supprimer
  4. Voilà, voilà, j'ai eu ma petite dose d'évasion ce matin ! ;-) Superbe article comme toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Violaine :) (je vois qu'on a le même rituel du matin ^^)

      Supprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Voyage avec la Boucle Voyageuse à Cuba

Août - Voyage entre copines
Octobre - Roadtrip du côté des Balkans...