Roadtrip en Laponie : le royaume des Vesterålen




Le royaume des baleines... C'est la description qui revient le plus lorsqu'on parle de l'archipel des Vesterålen... Des îles sauvages, encore plus que les Lofoten, en bordure du plateau continental avec des eaux riches en nutriments, attirant ainsi les fameuses baleines et autres cachalots toute l'année... Sauf que forcément, lorsque l'on arrive aux Vesterålen depuis les Lofoten, la première chose que l'on voit, ce ne sont pas des animaux, mais des montagnes! Et le soleil!
On longe les premiers fjords, la mer, les montagnes... les premiers kilomètres se ressemblent un peu... Mais impossible de se lasser devant ces paysages. On s'arrête sur un pont, se réchauffer quelques instants avec les quelques rayons de soleil qui ont réussi à percer la couche nuageuse... Un rapide coup d'oeil à la montre et on s'aperçoit que si l'on veut profiter un peu de la suite sous une lumière raisonnable et sans se presser, il va falloir reprendre la route très vite... La joie des journées courtes en hiver... Surtout dans le Cercle Polaire. Et en même temps, difficile de se plaindre quand on est sur place. On continue notre traversée dans les montagnes, avec nos routes quelque peu sinueuses quand après un énième virage, on arrive sur l'île d'Andøy et sur un fjord magnifique... avec une tentative de coucher de soleil dans la masse nuageuse... Impossible de résister, on se pose sur les tables prévues pour les piques-niques sur le bord de route (en s'enfonçant royalement dans la couche de neige pour y accéder évidemment) : le soleil disparaît tout doucement, laissant derrière lui des couleurs alternant entre le bleu et le mauve... C'est magnifique et même si l'on sait qu'il faudrait repartir pour ne pas rouler de nuit, on reste là, comme si notre derrière avait gelé sur place (ce qui est possible aussi en fait). Une grosse bourrasque de vent nous réveille et nous rappelle qu'on est sorti sans nos manteaux et on reprend la route, tout doucement, pour prolonger un peu ce spectacle. On descend la montagne pour rejoindre la rive du fjord et les lumières bleues/mauves s'intensifient quelque peu, se reflétant dans l'eau calme du rivage... C'est beau et il n'y a aucun mot, aucun adjectif pour vraiment décrire ce que l'on voit... On est entre mer et montagne, entre fjords et champs enneigés... et comme toujours, on est pratiquement seul, à la merci du vent qui reprend de plus belle quand on quitte le fjord. On hésite entre se dépêcher pour arriver avant la nuit, pour voir un maximum ces paysages et prendre notre temps en profitant un maximum de ce qu'il y a autour de nous... Mais par chance, cette si belle lumière va rester avec nous pour un bon moment... jusqu'à notre arrivée dans notre petite chambre au bord de mer. On alterne entre ciel bleu, mauve et nuages roses dans un décor enneigé et si ce n'était pour le froid glacial maintenant que le soleil est couché, on resterait bien dehors...





























On arrive donc à destination, au bout du monde, avec la montagne juste derrière et l'océan à perte de vue devant nous... et on est à peine sorti de la voiture qu'on est accueilli avec un grand sourire par la propriétaire qui nous propose de venir manger avec elle parce que c'est plus sympa que de manger seul... et qu'elle a bien trop pour elle toute seule! Il est à peine passé 17h00, ce qui veut dire normalement "goûter" et non "dîner" mais rien qu'en voyant le bon saumon fumé, l'estomac décide qu'il s'en fout complètement de l'heure qu'il est. Le temps de poser nos affaires, enlever quelques couches et on se pose dans l'immense salle, face à la fenêtre qui donne sur l'océan et on papote pendant plus d'une heure avec elle, autour des restes du banquet qu'elle avait organisé la veille, avec du saumon fumé et mariné fait maison, des salades, des roulés de saumon... et de la baleine. Il y a un petit côté ironique (et cruel) de se dire que non, on n'aura pas vu de baleine (forcément, quand on est sur la route, c'est un peu difficile) mais on pourra en manger. Lisbeth nous raconte plein de récits rigolos sur ces îles un peu perdues, si loin de tout mais si belles, nous montre plein de photos d'aurores boréales, des cérémonies qu'ils font pendant l'hiver... Le temps passe à une vitesse folle, on rigole, on alterne entre le français, l'anglais et le norvégien et on passe un super moment, malgré la fatigue... La nuit est tombée, quelques flocons de neige commencent à tomber lorsque l'on retourne dans notre chambre... On se pose, on pose aussi les derniers plats parce que même si on vient de sortir de table, on a récupéré les restes des restes pour manger ce soir ("non mais sinon ça part à la poubelle, donc prenez tout et si vous avez un creux dans la nuit, vous aurez de quoi faire")... et forcément, au moment où on est le moins préparé, à savoir juste en legging/petit pull, prêts à s'allonger un peu et l'équipement encore dans le sac, les aurores boréales font leur apparition. C'est la course poursuite pour sortir le trépied, sortir la batterie neuve, retrouver la carte mémoire vide et se dépêcher de faire les réglages, de prendre les vêtements sous le bras et tout sortir dehors avant que les nuages reprennent le dessus. C'est encore bien couvert dehors, on sait que ça ne durera pas longtemps mais on s'en fiche, on est juste content de pouvoir les voir. Il se remet à neiger tout doucement, on rentre, le spectacle reprend, on reprofite de ce nouveau moment...  Et cette fois, il se met à vraiment neiger... On retourne au chaud, crevé mais heureux... et l'estomac archi-plein!




















12 commentaires:

  1. Tes photos sont superbes ! Comment tu t'es organisée pour le Road ? Je dois en faire un en Norvége début 2017, et je sais pas encore de quelle façon l'emmener. Dormir dans la Voiture en février/mars, ça me semble limite et c'est hyper les grosses voitures :/ Enfin si tu as plein d'astuces je prends ! :) Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Pour le roadtrip, on avait plus ou moins déterminé le chemin qu'on allait faire et on avait réservé en avance les hébergements. Tu peux dormir dans la voiture, même en février/mars en Norvège, surtout sur la côte où il fait largement moins froid que dans le reste des terres... Mais j'avoue que vu mon dos, je préférais l'option "vrai lit". Si tu veux, n'hésite pas à m'envoyer un mail : mili@theflyingdutchwoman.com pour qu'on en parle plus en détail :) Tu sais déjà où vous irez?

      Supprimer
    2. Désolée pour le retard de réponse, j'avais pas vu ! :) Oui je sais ! Lotofen - Tromso - Cap Nord ? Je te maile dans la journée, merci :)

      Supprimer
    3. Pas de souci ;) J'ai reçu ton email, je te raconte tout ça très vite!

      Supprimer
  2. Encore des images supra-bluffantes ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Mais j'avoue que ça aide aussi quand c'est aussi beau dehors ;)

      Supprimer
  3. La chance pour les aurores boréales !!! Ça avait l'air bien sympa les Vesteralen aussi et cette lumière ... Magnifique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout sur un coup de chance, j'allais prendre ma douche quand j'ai regardé par la fenêtre rapidement pour vérifier juste au cas où... Et même depuis l'appart', avec la lumière intérieure, on les voyait à peine au début :) Notre voisin a é'te moins chanceux, il sortait à chaque fois que c'était fini!

      Supprimer
  4. C'est tellement joli ! La lumière semble irréelle. xx

    RépondreSupprimer
  5. Les couleurs sont incroyables (et la dernière photo est dingue).
    Décidément, tous tes road trip nous donnent envie de prendre la route ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh merci beaucoup Julie <3
      Niveau couleur, on a vraiment eu de la chance ce jour-là!

      Supprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Voyage avec la Boucle Voyageuse sur une île...
Août - Voyage entre copines
Automne - Roadtrip dans les Alpes