Roadtrip en Laponie : les Alpes du Lyngen



Jour 01 : Tromsø - Alpes du Lyngen
23h00 - On est presque arrivé... On commence à apercevoir depuis là-haut la côte, toute blanche, contrastant avec la mer qui semble bien noire... Les toutes premières images de la Laponie se font de nuit, sous une demi-lune qui laisse plutôt deviner que montrer à quoi ressemble le paysage en bas... On est fatigué, on est excité... Et il faudra attendre encore quelques heures pour vraiment réaliser que ça y est, on est en Norvège...
Le jour se lève tout doucement, amenant avec lui une nouvelle couche de neige et son lot de nuages... Comme des enfants, on colle notre visage aux fenêtres de notre chambre, tout curieux de pouvoir découvrir nos environs... Il neige légèrement, on s'émerveille devant les grandes stalactites de glace qui se sont formées sous tous les toits, tout en se demandant s'il y a des accidents qui arrivent quand elles se détachent et tombent sur le trottoir... Les estomacs grognent un peu : l'exploration devra attendre encore un petit peu... Un mug de thé bien chaud à la main, des odeurs de pomme-cannelle autour de soi et on se remet près de la fenêtre pour observer le réveil de la ville... Les flocons virevoltent avec le vent, les passants semblent prendre leur temps... Une certaine tranquilité se dégage des lieux...
On se balade rapidement sur les hauteurs de Tromsø, plus pour se dégourdir les jambes que pour vraiment visiter la ville (on y reviendra après tout) et on en profite pour prendre enfin connaissance de nos alentours plus en détail que la veille et surtout, sous une bien meilleure luminosité... En dehors des maisons colorées, tout semble être dans les tons blanc et bleu... Les montagnes au loin sont imposantes et semblent perdues dans les nuages... C'est parfait pour commencer notre roadtrip : direction Breivikeidet pour prendre le ferry et rejoindre les Alpes du Lyngen.



"Northern Light Route"... Un bien joli nom pour nommer la route (E08) qui va de Tromsø à Tornio en Finlande... Et une bien jolie route aussi : la ville s'éloigne et les montagnes se font de plus en plus imposantes, abruptes et enneigées, le long de la mer... Le contraste blanc/bleu foncé est magnifique et impossible de ne pas coller son visage à la fenêtre de la voiture (les joies d'être le co-pilote et non le conducteur). On quitte temporairement la mer pour traverser un peu les montagnes, on devine au loin des lacs, recouverts d'une bonne couche de neige, des maisons cachées par la végétation et des nuages qui recouvrent parfois les sommets... L'ambiance est presque féérique, au point où on se demande si l'on va voir des lutins sur des traineaux nous doubler...









On arrive au port, sur le terminal d'embarquement... Seuls... Le parking est immense et pour le coup, renforce ce sentiment d'être au bout du monde, loin de tout... et seuls! Le vent souffle par rafale, les -3°c semblent bien plus froids qu'ils ne le sont et l'eau du fjord tape assez violemment sur les berges. C'est assez impressionnant... Pendant pratiquement une heure, on restera tout seul sur ce bout du monde, à attendre notre ferry et à affronter ces élèments, avant que d'autres nous rejoignent... La travsersée est rapide, juste une vingtaine de minutes : juste le temps d'aller sur le pont, en évitant de glisser sur l'immense plaque de verglas qui recouvre à peu près toute la partie supérieure du bateau, de profiter un peu du paysage et de retourner bien au chaud dans la voiture, à l'abri du vent.
















De l'autre côté du fjord... La luminosité commence à décliner... Ou les nuages se font de plus en plus bas... Peu importe : le spectacle devant nous est magnifique, entre le contraste de la neige et de la mer, la lumière bleutée... et ce silence. Toujours ce silence. On s'arrête près d'un lac, que l'on devine plus que l'on voit, grâce à l'épaisse couche de neige qui le recouvre... Au loin on entend la glace craquer sous le vent et la houle... On se laisse guider par ce seul bruit pour arriver sur cette mini-crique, entre mer et banquise, si belle et si impressionnante... La glace bouge légèrement, se soulevant au gré des élèments et rompant le fameux silence... Au loin la brume fait son apparition... On finit la route en silence aussi, juste les yeux grands ouverts et en admiration devant la beauté des paysages... Ce soir, on fera de beaux rêves.























13 commentaires:

  1. Superbes photos, ces paysages enneigés sont vraiment magnifiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Et ce n'est que le début des paysages enneigés!!

      Supprimer
  2. Outch 2 articles en use semaine tu tiens le bon rythme :p
    Bon par contre tu nous envoies la neige alors qu'ici à Marseille il fait beau et on atteint les 20 degrés .. :)
    En tout cas c'est vraiment beau, ces grands espaces vierges, et ça me conforte dans mon idée d'y aller un jour
    ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as vu, je gère :P
      Et ça va, ne la ramène pas trop avec tes 20 degrés... ici aussi il fait chaud : il fait 10 degrés, na! Oui je sais, c'est triste!

      Depuis qu'on est rentré, je n'ai qu'une envie, c'est d'y retourner!

      Supprimer
  3. Ooooh <3
    Alors, les lutins, ils vous ont croisé ou non ?
    PS : J'aime beaucoup beaucoup les photos du lac avec la glace et les chalets rouges, la composition est top top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lutin, il était dans la voiture :D Avec les cartes et l'appareil photo en main! Sur place, ils sont bien trop grands pour faire office de lutin, je veux bien me sacrifier.
      <3 Merci!

      Supprimer
  4. Wahou, ça fait rêver !!!! C'est trop beau !

    RépondreSupprimer
  5. Aaaah l'attente du ferry, tout seul, avec le vent et la tempête ça nous rappelle des souvenirs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous l'aviez fait de nuit, non?
      Mais de jour comme de nuit, ça a un côté un peu irréel... On a fini par se demander si on était au bon endroit et si le ferry passait toujours!

      Supprimer
  6. En effet on l'avait fait de nuit (enfin fin d'après-midi quoi :p ), mais pareil on s'est demandé si on avait les bons horaires, si on était au bon endroit, si le ferry était bien en fonction, et au bout de plus d'une heure on a commencé à voir arriver d'autres voitures, on a pu commencer à souffler !

    RépondreSupprimer
  7. Je découvre ton blog grâce à Julie, qui nous a toutes les deux nominées aux Liebster Awards, et j'en suis vraiment ravie : dès le premier article, je suis conquise ! Laponie, destination de rêve, paysages superbes, beautés nordiques, j'adore ! Très heureuse d'être arrivée dans ton petit bout d'univers :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hoo merci beaucoup :) J'espère que la suite te plaira tout autant alors... et sur ce, je file aller voir ton univers!

      Supprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Roadtrip entre filles