Lost in... Catalunya

Ah la Catalogne... Un peu à l'image de Barcelone, j'en avais tellement entendu parler que j'avais presque peur d'y aller... Les plages archi-bondées, les villes bétonnées, les usines à touristes qui se transforment en homard sur le sable, les sites naturels complètement dénaturés...
Et en même temps, j'avais cette curiosité, cette envie de voir par mes propres yeux cette terre que ma famille avait déserté au début du siècle dernier... Un retour aux sources en quelque sorte... 
C'est paradoxalement aussi le séjour que j'ai le moins planifié... J'avais déjà assez d'images et de photos en tête que je voulais éviter le plus possible d'en rajouter, histoire de pouvoir quand même avoir une impression de découvrir les lieux. C'est donc ma meilleure amie Catalane qui a servi de "guide" en nous donnant quelques conseils.... et verdict, en photos.


Prenier arrêt : Begur...
Alors soyons clairs : Begur-même, en été, c'est l'usine. Sauf si comme nous, par chance, vous vous perdez (ahem... no comment) dans le dédale des quartiers résidentiels sur le massif, et que vous tombez sur un charmant endroit, avec une plage où il n'y avait quasiment personne. Eloignez vous juste de la ville-même, suivez les panneaux Sa Riera et/ou Sa Tuna et... perdez-vous. On a même failli louper l'entrée de la plage parce qu'elle était cachée dans une petite impasse entre deux maisons... Mais ça valait le coup : une crique/plage super calme, avec une superbe vue et des rochers pour se poser tranquillement.
Pour la petite blague, je voulais continuer le petit chemin qui longeait la crique... jusqu'à ce que je réalise que j'arrivais sur la plage naturiste... Et demi-tour incognito, zou.












Deuxième arrêt : Empúries
Après la plage, un peu d'histoire... On s'est aventuré du côté de ce site archéologique qui est un peu particulier puisqu'il est divisé en trois parties bien distinctes : la ville grecque, la ville romaine et le port antique. C'est super intéressant de pouvoir voir les différences entre les différentes architectures et on peut y passer facilement des heures.
La partie grecque est relativement bien préservée et on arrive à peu près à imaginer la vie de l'époque... la partie romaine est quant à elle plus large mais une grosse partie est encore enfouie. Quant au port, il suffit de longer la plage... autant dire que ça fait un peu bizarre de voir des personnes se baigner autour des ruines. Ceci dit, dès qu'on s'éloigne de la plage, le côté "attraction Disneyland Resort Playa" disparait automatiquement (forcément...).
Autre bémol : il y a assez peu d'informations donc c'est parfois pas évident de savoir dans quelle partie de la ville on se trouve (surtout du côté romain où les fouilles continuent).
En dehors de ce désagrément, l'endroit est super agréable et en dehors de la "plage", il y a assez peu de monde ce qui permet de pouvoir profiter et de s'imprégner du lieu un peu plus.




















5 commentaires:

  1. Les photos sont sublimes ! Mais évidement, ton récit me refroidit un peu, c'est toujours le problème des endroits trop touristiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, on y était en Juillet alors, ça aide pas ;) Je me demande ce que ça donne hors saison (surtout Begur).
      Ceci dit, j'ai adoré ces deux endroits... on était vraiment au calme, pour peu qu'on restait en retrait des plages (surtout sur le site archéologique).

      Supprimer
  2. J'ai eu l'occasion d'y passer un week-end prolongé en mai, c'est une très chouette région.

    RépondreSupprimer
  3. Jolies photos ;) Et oui c'est parfois le souci avec l'Espagne en général, très beau mais très touristique !

    RépondreSupprimer

 

/ Let's keep in touch










/ Coming Next...

Mars - Copenhague - Malmö - Bohuslän
Avril - Saint Malo, Bretagne (WAT17)

Mai - Voyage avec la Boucle Voyageuse à Cuba
Octobre - Blogtrip en Auvergne
Octobre - Roadtrip du côté des Balkans